Catastrophe naturelle : que couvrent réellement les assurances ?

Une assurance multirisque habitation prend en charge les dégâts causés par une catastrophe naturelle et la tempête. Cela est toutefois soumis à plusieurs conditions liées à l’évènement lui-même et aux autres critères énumérés par le contrat.

Catastrophe naturelle ET tempête

Avant tout, la tempête n’entre pas dans la catégorie des catastrophes naturelles bien qu’elle soit tout de même couverte par une assurance multirisque habitation. Ces évènements sont automatiquement couverts lorsqu’un contrat inclut une garantie incendie ou dégât des eaux. Les assureurs ne considèrent cependant que les conséquences des catastrophes naturelles qui ont fait l’objet d’un arrêté ministériel et dont les causes présentent une intensité anormale.

Selon l’article L.125-1 du Code des assurances, cela concerne  » Les dommages matériels directs non assurables ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel, lorsque les mesures de prévention n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises ». Néanmoins, l’arrêté ministériel n’est pas nécessaire pour la garantie tempête.

Les évènements et risques couverts

Parmi les catastrophes naturelles, on peut citer les inondations, les tremblements de terre, les coulées de boue, les avalanches, les sécheresses, les glissements de terrain, etc. Les interventions de l’assurance correspondante vont logiquement concerner les effets et phénomènes liés ou provoqués par ces évènements, à savoir :

  • Les inondations de plaine, inondations par crues torrentielles ou par ruissellement en secteur urbain, les inondations faisant suite aux remontées de nappes phréatiques et coulées de boue ;
  • Les évènements liés aux perturbations de la mer ;
  • Les mouvements de terrain (éboulements, effondrements, affaissements, chutes de blocs et de pierres ;
  • Les avalanches, les séismes ;
  • Les risques volcaniques.

Les dommages pouvant faire l’objet d’un remboursement concernent :

  • Le bris de glace ;
  • La détérioration du bâti et de son contenu, notamment les dégâts sur la toiture ;
  • Les murs ;
  • Les appareils électroménagers ;
  • Les dégâts mettant en cause la stabilité de la maison, etc.

La prise en charge inclut également les frais de pompage, de démolition ou de déblais les dépenses de nettoyage et de désinfection des locaux.

Pour résumer, l’assurance catastrophe naturelle garantit les mêmes biens que ceux listés par la multirisque habitation et en reprend les mêmes exclusions.


Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Une rponse pour Catastrophe naturelle : que couvrent réellement les assurances ?

  1. CG dit :

    C’est vraiment bon à savoir. On n’est jamais à l’abri de ce genre de catastrophes. Pour ma part, je suis bien content d’être tombé sur ce billet. J’ai beaucoup appris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *