Choisir le meilleur emplacement pour son local commercial

L’emplacement du local commercial joue un rôle capital dans la stratégie de succès de toute entreprise. Selon le cas, il influence positivement ou négativement les résultats et les chiffres d’affaires de l’activité. Vous avez intérêt à le choisir avec tact et minutie en suivant certains critères déterminants. Localisation, prix d’achat ou de location, qualité des lieux ; le moindre détail compte. Qu’il soit question d’une boutique, d’une boite de nuit ou d’un restaurant, vous devez veiller particulièrement aux paramètres importants afin de jouir pleinement de votre investissement. Découvrez dans cet article, des conseils utiles pour mettre toutes les chances de votre côté.

Ne pas se précipiter

Avant de vous lancer dans toute sorte de démarche, vous devez réfléchir. C’est une phase préalable qui s’avère très utile dans les différentes décisions. D’abord, il faut déterminer une limite financière à ne pas franchir. C’est le moment d’en profiter pour étudier les coûts sur le marché. Votre objectif est de cibler les locaux qui correspondent à votre capacité financière. Ensuite, il vous faudra décider des autres caractéristiques que vous voulez pour le local commercial de votre projet. Le prix du local commercial varie selon les régions. Un local commercial Nice par exemple peut couter moins cher qu’un emplacement à Bordeaux. Il est aussi important de connaître avec exactitude, la surface dont vous avez besoin.

Analyser l’environnement direct du local commercial

L’environnement direct du local est un critère crucial dont il faudra tenir compte. Le premier geste à poser est de vérifier si l’environnement commercial concerné est compatible avec le type d’activité que vous envisagez pratiquer. De plus, vous devez vérifier s’il y a d’autres commerces locaux dans les alentours. Ces commerces locaux peuvent vous servir de moteur pour votre entreprise. Afin d’obtenir ces informations, il est nécessaire d’analyser la popularité de l’endroit, c’est-à-dire le degré d’affluence. Vous pouvez par exemple, compter de façon sommaire les passages de piétons et de voitures le long d’une journée ordinaire. Faites attention au sens de la circulation des piétons, car il détermine les probabilités pour que des clients passent devant votre commerce.

Vérifiez également si l’affluence est plus grande sur un trottoir que sur un autre. De plus, il vous est utile de savoir si les autorités envisagent de prendre de futures décisions d’urbanisme qui peuvent changer les tendances. Pour finir, il est recommandé d’avoir des discussions avec les commerçants du quartier. Cela vous permet d’obtenir des informations sur l’état du secteur. En outre, la chambre de commerce et d’industrie fournit des données dans ce sens.

Faire la liste des bons et mauvais points de l’emplacement retenu

Il s’agit d’évaluer les forces et faiblesses du local qui a retenu votre attention. L’endroit où se situe votre local a forcément une histoire commerciale. Vous devez la reconstituer. Quelle est la fréquence de changement d’exploitant ou d’activité dans le local ? Pourquoi les exploitants ont-ils déménagé ? Y rencontre-t-on des problèmes de stationnement ? Des transports communs font-ils des escales dans le coin ? Qu’est-ce qui peut empêcher l’affluence de passants dans la zone de votre choix : des flaques d’eau, des intempéries, l’étroitesse du trottoir, un mobilier urbain trop volumineux, etc.

Attention à plusieurs détails, dont la sécurité

Parallèlement, vous avez la possibilité de faire l’inventaire des points positifs tels qu’une zone piétonnière, la présence de places de parking, la largeur du trottoir, etc.

Par ailleurs, si votre commerce a des objets à présenter, vous devez veiller à ce que le local commercial soit doté d’une vitrine longue d’au moins 5 mètres. Privilégiez les emplacements situés à l’angle de deux rues où affluent les passants et équipés de deux vitrines. Aussi, il est recommandé d’examiner la facilité d’accès extérieur pour les livreurs de l’entrepôt. Pour finir, la sécurité du local doit être assurée. Il vaut mieux prévenir les éventuels braquages.

Le rapport qualité-prix

Le choix de votre local commercial dépendra de votre capacité financière que vous établirez en vous basant sur le potentiel de vente et du Crédit Agricole (CA). Le coût du local regroupe à la fois le prix d’achat ou de location et les frais de travaux d’aménagements ou de mise en conformité. Le prix d’achat sur le marché est par ailleurs fixé relativement aux caractéristiques et à la localisation. Il faut noter que la valeur du local équivaut au prix du marché. Cependant, cette valeur peut aussi dépendre de la commercialité du local. Si le local se trouve par exemple dans une rue très fréquentée du centre-ville, il coûtera plus cher, car sa valeur est plus grande que celle d’un local dans une rue calme. Afin d’obtenir le prix d’un local commercial, il faut tenir compte :

  • Des frais d’achat ou du loyer ;
  • Des modalités de remboursement prévues ;
  • Des charges mensuelles selon le budget mensuel que vous prévoyez ;
  • Les échéances de retour sur investissement (ROI) ;
  • Les frais de travaux d’aménagement ou de mise en commodité.