Les dernières tendances immobilières en Normandie

Baisse des tarifs, baisse des taux immobiliers… Pour les professionnels de l’immobilier, le marché de la pierre en Normandie s’est avéré décevant depuis quelques années. Mais le malheur des uns fait le bonheur des autres… comme celui des acquéreurs. Pour eux, la Normandie est depuis peu une véritable mine d’or pour s’y installer. Mais gare aux apparences, car la région réserve bien des surprises aux professionnels ! Zoom sur les dernières tendances immobilières normandes.

Baisse des prix immobiliers…

Depuis maintenant 3 ans, les affaires n’ont pas été très bonnes pour les investisseurs et les professionnels de l’immobilier dans la région normande. Dans l’ancien par exemple, les prix ont baissé de 20% environ en 2014, avec moins de 2500€ par m², principalement dans les quartiers excentrés du Havre (Aplemont, Avenue de la Pommeraie…). Même tendance du côté de Rouen et Caen, où les logements anciens peuvent respectivement s’acquérir à 2100€-2200€ par m² et à 2300€ environ.Du côté du neuf, comme expliqué ici, les prix se rapprochent des 3000€ En Basse-Normandie, les prix ont également chuté de 4% par rapport à 2014 (1419€ le m² pour les appartements). Cette baisse est plus importante en Haute-Normandie, -5,7% par rapport à 2015 (1827€ le m²). Et il y a encore beaucoup moins cher comme dans le département de l’Orne où le prix du m² peut se négocier à 1000-1300€ (février 2016).

…mais le marché immobilier va mieux !

Néanmoins, les professionnels n’ont pas tardé à retrouver leur sourire puisque le marché commence à se stabiliser depuis le premier semestre 2015, avec de bonnes ventes. En 2015 par exemple, 1700 logements ont été vendus, 17% de plus par rapport à 2014. Le nombre de promoteurs a lui aussi augmenté, avec +38% de biens mis en vente. Ceux-ci investissent de nouveau comme avec ce nouveau programme immobilier de St Aubin sur mer.

Une reprise en douceur par rapport à 2009-2011 certes, mais une reprise bien réelle tout de même.

Un accès plus facile à la propriété

Désormais, les acquéreurs (primo-accédants et secundo-accédants) eux se frottent les mains. Une baisse du prix au m² associée à la baisse des taux d’intérêt signifie effectivement une hausse du pouvoir d’achat (+15%) et donc un accès facile à la propriété. Ils achètent ainsi plus facilement des biens moins chers, mais plus grands, et en ayant l’embarras du choix puisque l’offre est plus diversifiée comme à Rouen. De plus, ils peuvent désormais négocier les ventes plus rapidement, en 3 mois par exemple pour un 4 pièces de 80 m2 et non plus en 6 mois (2014).

Au final, les taux de crédits chutent, les prix se stabilisent et le nombre de transactions progresse bien dans les grandes zones : Rouen, Caen, mais aussi Le Havre et la Côte Fleurie. Verdict ? Cette année 2016 s’annonce donc plutôt satisfaisante pour tout le monde, aussi bien les professionnels, les promoteurs immobiliers que les acquéreurs.


Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *