Les étapes clés pour ouvrir une agence immobilière

Passer du stade de l’idée à la concrétisation de votre projet d’ouverture d’une agence immobilière peut parfois se révéler être un parcours difficile, surtout si vous ne vous posez pas les bonnes questions et n’avez pas les informations judicieuses. Des démarches administratives au choix de votre futur local, nous avons fait le tour des étapes les plus importantes dans le cadre d’une création d’agence immobilière.

Les démarches administratives : RCS et carte professionnelle

C’est le tout premier point à attaquer lorsque vous voulez matérialiser votre idée d’agence immobilière. Celle-ci est avant tout une entreprise, et doit avant le lancement de ses activités, passer par des étapes classiques comme le choix du nom commercial et la formalisation. Ce second volet reviendra à donner une base juridique à votre projet. Il s’agira concrètement d’immatriculer votre entreprise au Registre des Commerces et des Sociétés en formulant une demande. Mais avant, prenez le soin de vous informer sur les différents statuts pour en choisir un.

Notez par ailleurs que pour demander l’indispensable carte professionnelle d’agent immobilier auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie territoriale, il vous faudra annexer une copie de la demande d’immatriculation au RCS au formulaire CERFA n° 15312*01 dument rempli. Au cas où vous seriez déjà immatriculé, un extrait du RCS datant de moins de 3 mois sera requis pour l’obtention de la carte professionnelle.

Souscription à des garanties obligatoires

La loi Hoguet du 2 janvier 1970 régissant l’exercice de l’activité d’agent immobilier stipule que vous devez souscrire à des garanties obligatoires pour pouvoir ouvrir une agence immobilière. Il s’agit de l’assurance responsabilité civile professionnelle et de la garantie financière. D’un montant maximum de minimum de 110 000 €, l’établissement de cette dernière se fait auprès d’un établissement professionnel ou d’une banque, et vous autorise à manipuler des fonds (susceptibles d’être limités à 30 000 € au cours des deux premières années d’exercice).

Trouvez le bon local

Un bon emplacement aura une incidence certaine sur la rentabilité de votre affaire. Il serait donc judicieux de faire une recherche minutieuse du local, en privilégiant les immeubles situés en centre-ville pour des raisons évidentes d’affluence. Cela revient toutefois à consentir un investissement plus ou moins important. Quelle que soit la zone d’implantation choisie, faites par ailleurs attention à étudier la concurrence en place (le nombre, l’anciennement et le chiffre d’affaires des agences déjà implantées) et veillez à aménager soigneusement vos locaux.

Travaillez votre présence sur la toile

Aujourd’hui, plus de 90 % des recherches immobilières démarrent sur internet. Vous devez donc absolument disposer d’un site internet, et pas n’importe lequel. Celui-ci doit non seulement être visible sur les premières pages de Google, mais surtout ergonomiquement calibré pour que le visiteur y bénéficie d’une expérience utilisateur optimale.

Un site web qui peut être directement  à un logiciel immobilier professionnel ou tout autre outil numérique vous permettant de gérer votre business au quotidien.