Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Construction d'une maison bioclimatique

Par définition, le terme de « maison bioclimatique » désigne une maison écologique qui profite du climat et de son environnement pour puiser son énergie.

 

Le chauffage et la climatisation d’une telle maison se font de manière automatique. On n’y utilise aucun système de chauffage. Elle répond seulement à une architecture bioclimatique de par sa construction, son orientation et son intégration à l’environnement.

A chacun sa maison bioclimatique

Il n’y a pas d’exemple typique de maison biologique. Cette dernière varie en fonction de sa situation géographique, du climat, de l’exposition, de l’endroit, de ses avoisinants, du relief et de sa végétation environnante. Il est également nécessaire d’étudier les différences climatiques entre les saisons.

 

La maison doit pouvoir s’adapter aux conditions climatiques en été comme en hiver. Mais dans tous les cas, on ne doit y retrouver aucun système de chauffage et des matériaux nuisibles à l’environnement.

L’orientation de la maison

La maison bioclimatique repose sur trois composantes : la construction de la maison, le climat et les occupants. Ainsi, on essaie de toujours prendre en considération ces éléments lors de la construction. Le but étant de se sentir bien dans la maison sans avoir recours à des systèmes de chauffage et de climatisation.

 

Au niveau de l’orientation, celle-ci doit généralement être pourvue d’une large ouverture au sud. Cette position lui permet de capter facilement l’énergie naturelle et la stocker pour la répartir dans l’ensemble de la maison. A fortiori, elle doit avoir peu d’ouverture à l’est et à l’ouest, et aucune ouverture au nord. D’un point de vue général les pièces essentielles se situent du côté sud et les autres chambres du côté nord.

Les matériaux de conception d’une maison bioclimatique

Une maison bioclimatique doit être conçue avec des matériaux adéquats. Sa finition est également capitale. Les matériaux opaques de couleur sombre sont indispensables pour capter la chaleur. Toutefois, on évite le noir pour éviter l’inconfort et la surchauffe de la maison. On utilise aussi des matériaux sains et écologiques. La terre cuite est idéale pour construire ses murs. Elle est isolante, saine et respire par la nature. Les fibres de bois, les chanvres, les ouates de cellulose,… sont utilisées pour isoler les toitures des endroits les plus chauds de la maison. Dans tous les cas, un architecte spécialisé dans ce genre de construction saura comment faire pour isoler chaque zone stratégique de la maison afin de réduire ses besoins énergétiques.


Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *