OPCI et SCPI : quelles différences ?

scpi ou ocpi

L’investissement dans la « pierre-papier » suscite un intérêt grandissant auprès des particuliers. Ceci s’explique aisément par son caractère moins coûteux et moins contraignant. Cependant, une fois cette option envisagée, il reste encore à déterminer pour quel investissement « pierre-papier » opter. En effet, le choix devra être fait entre une OPCI et une SCPI, qui malgré leurs points communs, présentent quelques différences notables. Il est donc important d’en prendre connaissance afin de faire le choix le plus adapté à ses aspirations.

L’objet d’investissement

La première différence entre ces 2 types de sociétés réside dans la nature de l’investissement. Ainsi, les SCPI achètent exclusivement de l’immobilier professionnel destiné à la location pour générer du profit. Par contre, les OPCI en plus de l’immobilier professionnel de location, investissent sur des produits financiers, monétaires, obligataires et boursiers.

Une liquidité garantie pour les OPCI

Les OPCI peuvent investir dans l’immobilier dans une proportion de 60 % minimum de leur capital et 30 % maximum dans des actifs mobiliers. Étant des sociétés à « capital variable », elles ont obligation de conserver 10 % de liquidité pour faire face aux éventuelles sorties des investisseurs. Ces derniers peuvent donc exiger à tout moment, la vente de leurs parts à la société en vue de leur départ. C’est donc le capital restant qui peut être placé.

La Fiscalité

La fiscalité appliquée aux revenus générés par les SCPI n’est pas la même que celle appliquée aux OPCI. En effet, l’imposition des revenus générés par une SCPI se fait dans la catégorie des revenus fonciers de l’impôt sur le revenu. Par contre, deux possibilités existent en ce qui concerne les OPCI. S’il s’agit d’une Société de Placement à Prépondérance Immobilière à Capital Variable (SPPICV), l’imposition prend en compte les revenus de capitaux mobiliers. Cependant, pour les Fonds de Placement Immobilier (FPI), c’est en tant que revenus fonciers que vos gains seront imposés.

La valorisation des actifs

Pendant que les actifs sont valorisés tous les ans dans les SCPI, cette valorisation se fait trimestriellement dans les OPCI. Elle est réalisée par 2 experts indépendants et mandatés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). La valorisation des parts est calculée sur l’actif net réévalué (ANR). Par ailleurs, une OPCI peut valoriser ses parts au plus 2 fois par mois et 2 fois par an minimum.

 


Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *