Principe de fonctionnement du chauffage réversible

Le chauffage réversible est une solution 2 en 1 qui assure le chauffage en hiver et la climatisation en été via un seul appareil. En plus d’être un équipement de confort tout au long de l’année, il permet de réduire considérablement sa facture d’électricité.

Climatiseur en été et pompe à chaleur en hiver

En hiver, le chauffage réversible émet de la chaleur dans la maison en puisant les calories dans l’air extérieur qui seront transformées en vapeur après un passage dans le liquide frigorigène. Après un réchauffement dans le compresseur, celle-ci va être propagée à travers le circuit de chauffage via le condenseur. Ce fonctionnement permet d’économiser substantiellement sur l’énergie utilisée, sachant que jusqu’à 75 % des besoins énergétiques sont puisés « gratuitement » dans ces calories à l’extérieur. C’est le principe de la pompe à chaleur.

En été, il suffit d’activer un simple bouton de la télécommande pour transformer l’appareil en climatisation, avec un mécanisme inversé. Cette fois-ci, les calories de l’air chaud à l’intérieur vont être utilisées pour produire de l’air froid puis rejetées à l’extérieur de la maison après un passage dans le circuit frigorifique. L’équipement fonctionne alors de la même manière qu’un réfrigérateur.

Des atouts non négligeables !

On peut installer un chauffage réversible dès la construction du logement ou lors des travaux de rénovation. Il peut se substituer à une chaudière ou la remplacer définitivement pour servir de système centralisé, de ventilo-convecteur, d’équipement pour le plancher chauffant-rafraichissant ou de splits et multisplits.

Très complet, cet appareil offre un maximum de confort aussi bien sur ce qu’il produit que sur son utilisation. Une télécommande permet par exemple de contrôler la pompe à chaleur à distance, de programmer sa marche/arrêt, de régler et d’adapter la température. Autre atout indéniable : il émet 3 à 4 fois moins de CO2 qu’une chaudière pour un résultat 2 à 5 fois supérieur à celui des convecteurs.


Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *