Le fonctionnement des ventes immobilières aux enchère

Ventes immobilières aux enchères

La vente aux enchères est une technique de vente très ancienne et toujours très appréciée. Actuellement, les ventes aux enchères des biens immobiliers sont de plus en plus prisées.

 

Que ce soit un château, une villa, un terrain ou un hangar, cette pratique est avantageuse du fait que les mises à prix fixées par les notaires et les experts en la matière sont moins chères que sur le marché de gré à gré. Toutefois, attention, le prix adjugé n’est pas toujours plus avantageux.

Des règles spécifiques au secteur immobilier

Dans les ventes immobilières aux enchères, la transparence est de mise, que ce soit à propos du bien en question ou dans la procédure. Un notaire se charge de mettre à la disposition des éventuels acquéreurs un cahier de charges qui décrit tous les détails concernant l’immeuble. Il y inscrit les servitudes, les travaux à faire, les conditions de vente et les divers frais relatifs à cette dernière. Les visites sont organisées à des heures fixées par le notaire. Souvent, on il n’est autorise que trois visites de deux heures par acheteur potentiel.

Le déroulement de la vente immobilière aux enchères

La vente aux enchères commence par la mise à prix déterminée dans l’annonce. Puis, les enchérisseurs proposent successivement un prix plus élevé que le précédent. Le bien vendu est emporté par la personne qui propose le meilleur prix jusqu’à la clôture de la vente par le commissaire-priseur. C’est également ce dernier qui confirme le prix et la personne qui a obtenu le bien. La propriété du bien est tout de suite transférée après la clôture de la séance. Cependant, la jouissance de l’immeuble n’est acquise qu’après le paiement.


Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *