Ventilation mécanique par insufflation : mode d’emploi

Ventillation maison par insufflation

Ces dernières années, les techniques d’isolation ont progressé permettant de réaliser de réelles économies d’énergies.

 

Cependant, une bonne isolation peut également être la source de problèmes au niveau de la circulation de l’air entre l’intérieur et l’extérieur du logement. D’où la nécessité d’utiliser une ventilation mécanique par insufflation (VMI) pour permettre à l’air de se recycler.

 

Qu’est-ce qu’une ventilation par insufflation ?

La ventilation par insufflation est un système de ventilation mécanique utilisé tout particulièrement pour remédier aux problèmes liés à l’humidité ou aux pollutions internes et externes. Le principe consiste à créer une circulation de l’air au sein du logement en aspirant l’air extérieur afin de créer une surpression. Une action qui conduit à une injection de l’air vicié vers l’extérieur à travers les grilles d’aération. Munie d’un logiciel embarqué et de capteurs, elle peut ainsi déterminer le besoin de chauffage ou de rafraîchissement et activer les fonctions nécessaires en fonction des besoins.

L’installation d’une ventilation mécanique par insufflation

L’installation d’une ventilation par insufflation est relativement simple que ce soit lors d’une rénovation ou de la construction d’un logement neuf. La pose étant facilitée par l’absence de gaines. Le bloc moteur de ce type de ventilation doit généralement être suspendu dans un endroit simple d’accès pour faciliter le changement des filtres. Pour ce faire, un circuit électrique de 10A convient parfaitement. La ou les bouches d’insufflation se placent au plafond d’une pièce centrale ou d’un couloir pour permettre la circulation de l’air insufflé dans chaque pièce de la maison.

Comment utiliser une ventilation par insufflation ?

La ventilation par insufflation est très simple à utiliser et peut facilement se commander de façon électronique à l’aide d’une télécommande permettant de régler la vitesse en fonction de l’humidité de l’air. La ventilation fonctionne toute l’année, et son filtre doit être changé tous les ans. Cependant, son utilisation nécessite un système de préchauffage.
Du côté des avantages, ceux-ci sont nombreux : élimination de l’excès d’humidité, l’évacuation des mauvaises odeurs et des polluants internes, un apport plus suffisant en oxygène, le filtrage de certaines particules (les pollens) pour empêcher leur infiltration…. Cette solution est ainsi à privilégier pour les personnes souffrant de troubles respiratoires dus à une mauvaise qualité de l’air extérieur.


Vous avez aimé cet article? Partagez le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *