Quelle épaisseur pour une isolation extérieure ?

Une première étape importante pour rendre sa maison ou son appartement éco-énergétique, confortable et qui résiste à l’épreuve du temps est d’isoler la façade extérieure. Dans cet article, vous pouvez lire comment fonctionne l’isolation extérieure, quels sont les techniques d’isolation possibles et surtout quelle épaisseur convient à votre maison ?

Principe de l’isolation extérieure

Une maison mal isolée perd en moyenne 30 % de chaleur à travers les murs et parfois plus pendant la période hivernale. D’après les experts, les murs de maison constitue une des raisons principales de la perte de chaleur de la maison, après la toiture. Ce pourcentage de déperdition de chaleur correspond à peu près à 500 m3 de consommation de gaz. Autrement dit, vous jetez chaque année l’équivalent de 700 € à la fenêtre. Pour empêcher cela et améliorer les performances énergétiques de votre logement, vous pouvez effectuer une isolation extérieure. Cela consiste à isoler toute la surface des murs extérieurs à l’aide de matériaux isolants. Cela constitue ainsi une sorte de barrière au passage de la chaleur tout en évitant la formation de moisissure et de l’humidité à l’intérieur des murs.

Comment isoler l’extérieur de son habitat ?

Techniquement, vous pouvez isoler l’extérieur d’un bâtiment de plusieurs manières :

Isolation par insufflation

Ce système d’isolation est idéal pour les maisons anciennes. Son intervention se caractérise par le remplissage en continu des murs creux ou des cavités difficiles d’accès par du matériau isolant via un appareil appelé souffleuse. Ce type d’isolation fonctionne également avec les greniers et les toitures. Une fois l’isolation terminée, tous les coins et les creux des murs seront bouchés et bien isolés.

Isolation des murs creux par injection

L’isolation par injection reprend le même processus que l’isolation par soufflage, sauf qu’au lieu de projeter le matériau isolant, la souffleuse va injecter un agglomérat isolant mélangé à un liant entre deux murs à travers un petit trou. Dès que le mur creux est rempli, il faut reboucher le trou. Contrairement à l’isolation par soufflage, cette méthode ne s’applique que dans des endroits inaccessibles et étroits.

Isolation des murs extérieurs avec des panneaux isolants

Cette dernière consiste à appliquer des panneaux isolants sur toute la façade externe d’une habitation, qu’il faudra ensuite recouvrir avec de l’enduit isolant tel que l’argile, le crépi, la perlite, les microbilles de verre, la chènevotte ou encore les granulés d’aérogel de silice. Cette méthode peut s’appliquer aussi bien pour une construction neuve qu’en rénovation.

Quels matériaux choisir pour isoler l’extérieur de sa maison ?

Si vous souhaitez isoler vos murs extérieurs, vous avez le choix sur une large gamme de matériaux isolants :

  • Des isolants synthétiques tels que la résine résolique, l’aérogel de silice, les plaques PSE (Polystyrène expansé), PIR (Polyisocyanurate), XPS (Polystyrène extrudé) ou PUR (Polyuréthane expansé)
  • Des isolants minéraux tels que la laine de roche, la laine de verre ou la perlite expansée
  • Des isolants naturels comme la ouate de cellulose, le chanvre, la laine de coton, le liège expansé ou encore la fibre de bois
  • Flocons de laine minérale, flocon de cellulose, liège en granulés, flocon de laine de verre ou de l’argile granulé pour l’isolation par injection ou par soufflage.

Quelle épaisseur d’isolant pour l’extérieur de sa maison ?

L’épaisseur minimale requise d’un isolant dépend à la fois du matériau que vous utilisez ainsi que le type d’habitation : avez-vous une construction neuve, une maison ancienne ou une maison passive ? Pour les logements neufs, une épaisseur comprise entre 11 à 16 cm suffit. Pour la construction ancienne, il faut une couche d’au moins 16 cm pour isoler les murs creux. Pour les maisons passives, il est intéressant de prendre un matériau isolant d’une épaisseur de plus de 17 cm jusqu’à 25 cm.

épaisseur isolation extérieur maison

Pour évaluer la performance d’un matériau isolant et ainsi choisir la bonne épaisseur, il faut tenir compte de quelques facteurs.

  • La conductivité thermique appelée Lambda, qui est un indicateur de la valeur isolante du matériau. Plus le coefficient du lambda est élevé, plus le pouvoir isolant du matériau est mauvais.
  • Le coefficient R exprimé en m².K/W, qui indique la résistance thermique de la construction contre les agressions thermiques. Plus la valeur R est élevée, meilleure est l’isolation thermique d’une maison.
  • Le coefficient de transmission thermique indiqué par la lettre U exprimé en W/m2.K, qui s’agit de la déperdition thermique d’une paroi. Plus cette conductivité thermique est faible, plus la paroi est isolante.
  • L’épaisseur du matériau isolant proprement dit ; plus l’épaisseur du matériau est élevée, plus le coefficient de la résistance thermique est élevé, et moins la chaleur s’échappe.