Fuite d’eau à la maison : les réflexes à avoir

Un problème de plomberie est très courant et souvent impressionnant. Il est ainsi normal de se sentir démuni et de ne pas savoir que faire dans une telle situation. Parfois, quand la fuite n’est pas apparente, les occupants sont tentés d’ignorer le problème. Or, un tel dégât ne se résoudra pas tout seul, au contraire, il va s’aggraver. Ainsi, il est essentiel de prendre les mesures adéquates pour réparer ses installations. Alors, quels sont les réflexes à avoir lors d’une fuite d’eau ?

Couper l’eau pour limiter les dégâts causés par la fuite

Le premier réflexe à avoir face à une fuite d’eau, quelle qu’en soit l’ampleur, c’est de couper l’eau. Pour ce faire, il faut chercher le robinet général qui contrôle l’arrivée d’eau dans toute l’habitation. En général, il est situé à proximité du compteur, dans la cuisine ou la salle de bain. Comme précisé par les professionnels du site SOS Plomberie, en cas de fuite d’eau, il faut limiter au maximum les projections d’eau pour éviter les courts-circuits ou encore l’électrocution.

Pour gagner un peu de temps, il est conseillé de prendre un chiffon épais et de l’enrouler autour du tuyau. C’est une solution provisoire qui permettra de limiter les dégâts jusqu’à ce que l’eau soit coupée. Posez ensuite un seau à la verticale pour éviter la dispersion d’eau dans le local. Ces premiers bons gestes sont à adopter en attendant l’arrivée du plombier.

Appeler un plombier au plus vite

Que la fuite d’eau soit apparente ou non, il est essentiel d’appeler un plombier immédiatement. Plus vite il arrivera sur les lieux, mieux ce sera. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de faire appel à un professionnel à proximité.

Par ailleurs, il faut veiller à choisir un plombier qualifié qui aura le savoir-faire et le matériel nécessaires pour réparer la fuite au plus vite. Il saura déceler la source du problème et proposer une solution pérenne pour éviter que la fuite ne réapparaisse après quelque temps. Il faut également noter qu’une fuite d’eau non visible nécessite l’utilisation d’outils spécifiques. Grâce aux appareils qu’il utilise, il va pouvoir déceler l’endroit où a lieu la fuite sans avoir à détruire les murs.

plombier fuite d'eau

Éloigner les meubles et les objets de la zone de la fuite d’eau

Il est aussi conseillé d’éloigner les meubles et les autres objets qui sont atteints par la fuite d’eau. En procédant ainsi, les occupants vont protéger les objets tout en dégageant l’espace afin de permettre au plombier de réaliser la réparation sans être gêné. En cas de problème important qui nécessite quelques travaux dont la réalisation peut s’étaler sur plusieurs jours, certains propriétaires se trouvent dans l’obligation de procéder à la location d’un garde-meuble. C’est une solution qui permet d’abriter les meubles en lieu sûr pendant les travaux de réparation.

Si la fuite d’eau est minime, essayer de la colmater

En attendant l’arrivée du plombier, il est toujours possible d’essayer de colmater la fuite. Bien entendu, c’est une mesure temporaire qui va permettre de tenir jusqu’à ce que le professionnel arrive sur place.

Il faut commencer par purger le tuyau, en prenant soin de poser un seau en dessous. Puis, une fois le conduit purgé, il faut effectuer le nettoyage du tuyau avec un chiffon et de l’alcool. Ensuite, quand le tuyau est bien sec, il faut y appliquer un ruban antifuite. Pour que le colmatage soit encore plus robuste, il faut mouiller le ruban préalablement avec de l’eau. Il est aussi possible d’appliquer un collier de réparation de canalisation sur le tuyau.

Contacter l’assurance si les dégâts sont conséquents

Si les dégâts causés par la fuite d’eau sont importants, l’assurance multirisque habitation peut couvrir les dommages. En général, la garantie porte sur les dommages sur la maison (plafonds, murs, sols) ou sur certains objets de valeur qui sont couverts par le contrat d’assurance. L’assureur peut aussi prendre en charge les travaux de réparation de la fuite d’eau.

Dès que les dégâts liés à la fuite d’eau sont constatés, les occupants doivent effectuer une déclaration de sinistre auprès de leur assureur. Cette déclaration doit en principe être faite dans les 5 jours ouvrés. Généralement, la déclaration peut être faite par téléphone ou par courrier.

L’assureur demandera des pièces justificatives comme les factures et des photos des dégâts. Il peut aussi imposer aux demandeurs d’apporter tous les documents qui peuvent attester de la valeur des objets et des biens endommagés.

En ce qui concerne l’indemnisation pour le mobilier, elle se fait habituellement en valeur d’usage ou en valeur à neuf. Quant aux biens immobiliers, l’indemnisation se fait à la hauteur des travaux de réparation effectués.