État des lieux du marché immobilier dans les DOM-TOM

La France possède de nombreux territoires hors de la métropole. Et si en matière d’immobilier les possibilités ne se présentent pas toujours en France métropolitaine, il existe d’autres options que vous pouvez étudier dans les régions d’outre-mer. Cependant, certains investisseurs immobiliers se posent des questions sur le marché de ces régions. Si vous faites partie de cette catégorie, découvrez dans cet article un état des lieux du marché immobilier dans les DOM-TOM.

Le cadre fiscal de l’investissement immobilier dans les DOM-TOM

De nombreux dispositifs ont été mis en place et ne cessent de connaitre des évolutions pour faciliter les investissements sur le marché immobilier des DOM-TOM. La loi Girardin qui était précédemment appliquée dans ces régions a notamment été définitivement changée en 2018. Elle permettait de bénéficier de réduction d’impôts lorsque vous investissiez dans les DOM-TOM.

Aujourd’hui, il n’existe qu’une seule loi de défiscalisation, et il s’agit de la loi Pinel Outre-mer. C’est un dispositif qui permet d’octroyer à un investisseur une réduction d’impôts qui peut varier entre 23, 29 et 32 % de la valeur d’un bien. Il peut valoir entre 6, 9 ou 12 ans.

Quelles sont les zones d’investissement en outre-mer ?

La Nouvelle-Calédonie

Il s’agit d’une zone riche qui a connu une croissance économique soutenue durant la décennie écoulée. Le taux de chômage y est en recul et la région possède des mines de nickel. La Nouvelle-Calédonie présente donc un réel intérêt pour des investissements immobiliers.

Cependant, pour faire une bonne affaire, il faut veiller à trouver des offres au vrai prix du marché, car certains intermédiaires font de la surenchère face aux investisseurs métropolitains. Il suffit de parcourir les sites de location de particulier à particulier afin de s’apercevoir de certains gros écarts de prix.

La Réunion

C’est le département français d’outre-mer le plus peuplé et le plus développé sur le plan économique. Il est situé dans l’océan Indien, à proximité de l’île Maurice et de Madagascar. La région bénéficie d’atouts géographiques incroyables, ce qui fait du tourisme sa principale ressource.

Mais en dépit de ces avantages, le marché immobilier réunionnais est en crise. Son attractivité a suscité un fort intérêt pour les investisseurs et a entrainé des prix de vente qui ne sont pas en accord avec les loyers du marché. De plus, le marché de la revente est difficile et les rentabilités locatives faibles.

La Guyane

Située au nord de l’Amérique du Sud, la Guyane est très grande, mais faiblement peuplée (250 000 habitants). Ce n’est pas une île comme les autres départements d’outre-mer. Largement couverte par la forêt amazonienne, c’est une région qui a également beaucoup d’attraits.

En revanche, le marché immobilier est faible en logements de qualité. La demande en logements locatifs est supérieure à l’offre et contrairement aux autres DOM-TOM, la Guyane n’a pas vu flamber son marché immobilier neuf. La rentabilité immobilière y est forte et donc très attractive pour les investisseurs.

La Martinique et la Guadeloupe

Ces deux départements d’outre-mer sont dans les Antilles françaises et rassemblent près de 400 000 habitants. La démographie est en baisse en Martinique et à la hausse en Guadeloupe. Toutefois, ce n’est que depuis 2015 que la conjoncture économique de ces deux régions a recommencé à s’améliorer. Cela est dû à la reprise très marquée des activités touristiques.

Si vous souhaitez faire des investissements immobiliers dans ces régions, vous pouvez choisir à long terme certains emplacements qui ont de réels attraits touristiques. Mais de manière générale, il est préférable de concentrer vos investissements sur les produits qui offrent un bon rapport qualité-prix. C’est le meilleur moyen pour vous adapter au potentiel locatif local.

Mayotte

Il n’est pas facile de se loger à Mayotte surtout dans les villes, à cause du prix élevé des loyers. L’investissement immobilier dans cette région est un peu difficile, car les informations ne sont pas disponibles comme dans les autres DOM-TOM.

Cependant, dans un passé récent (2009), en plus de bénéficier des réductions d’impôts sur les logements neufs avec la loi Girardin, les investisseurs pouvaient profiter de taxes foncières et d’habitations inexistantes.