OPCI et SCPI : quelles différences ?

L’investissement dans la « pierre-papier » suscite un intérêt grandissant auprès des particuliers. Ceci s’explique aisément par son caractère moins coûteux et moins contraignant. Cependant, une fois cette option envisagée, il reste encore à déterminer pour quel investissement « pierre-papier » opter. En effet, le choix devra être fait entre une OPCI et une SCPI, qui malgré leurs points communs, présentent quelques différences notables. Il est donc important d’en prendre connaissance afin de faire le choix le plus adapté à ses aspirations.

L’objet d’investissement

La première différence entre ces 2 types de sociétés réside dans la nature de l’investissement. Ainsi, les SCPI achètent exclusivement de l’immobilier professionnel destiné à la location pour générer du profit. Par contre, les OPCI en plus de l’immobilier professionnel de location, investissent sur des produits financiers, monétaires, obligataires et boursiers.

Une liquidité garantie pour les OPCI

Les OPCI peuvent investir dans l’immobilier dans une proportion de 60 % minimum de leur capital et 30 % maximum dans des actifs mobiliers. Étant des sociétés à « capital variable », elles ont obligation de conserver 10 % de liquidité pour faire face aux éventuelles sorties des investisseurs. Ces derniers peuvent donc exiger à tout moment, la vente de leurs parts à la société en vue de leur départ. C’est donc le capital restant qui peut être placé.

La Fiscalité

La fiscalité appliquée aux revenus générés par les SCPI n’est pas la même que celle appliquée aux OPCI. En effet, l’imposition des revenus générés par une SCPI se fait dans la catégorie des revenus fonciers de l’impôt sur le revenu. Par contre, deux possibilités existent en ce qui concerne les OPCI. S’il s’agit d’une Société de Placement à Prépondérance Immobilière à Capital Variable (SPPICV), l’imposition prend en compte les revenus de capitaux mobiliers. Cependant, pour les Fonds de Placement Immobilier (FPI), c’est en tant que revenus fonciers que vos gains seront imposés.

La valorisation des actifs

Pendant que les actifs sont valorisés tous les ans dans les SCPI, cette valorisation se fait trimestriellement dans les OPCI. Elle est réalisée par 2 experts indépendants et mandatés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). La valorisation des parts est calculée sur l’actif net réévalué (ANR). Par ailleurs, une OPCI peut valoriser ses parts au plus 2 fois par mois et 2 fois par an minimum.

La SCPI en détails

Si vous vous êtes notive dans l’immobilier, il vous est sûrement arrivé de vous demander qu’est ce qu’une scpi. La SCPI est un mode d’investissement immobilier, dont le but est d’acquérir la gestion de biens immobiliers, et qui possède une capacité double : être à la fois un fond d’investissement, mais également une société civile qui peut être accessible de tous. On retrouve plusieurs sortes de SCPI :

  • Les SCPI fiscales
  • Les SCPI de rendement
  • Les SCPI de plus-value

Elles sont également présentes dans des secteurs d’activités divers, tels que les commerces, hôtels, bureaux, ou encore les habitations. Il faut savoir également qu’ils sont accessibles aux particuliers, en plus d’être accessible aux professionnels. Nous allons donc voir dans ce petit guide quels sont les avantages des SCPI, comment choisir une SCPI ainsi que l’investissement dans une SCPI.

La SCPI, quel intérêt ?

La SCPI permet d’investir dans l’immobilier de manière très accessible peu importe votre profil. Elle fait donc partie des meilleures épargnes. Voici ses avantages majeurs :

  • Sa flexibilité
  • Ne plus avoir de contraintes de gestion
  • Votre patrimoine en sera diversifié

Le risque comparé au rendement généré est également très avantageux, c’est pourquoi la SCPI est un vrai investissement vers lequel se tourner.

Comment choisir sa SCPI ?

Vous vous demandez sûrement quelle est la démarche à suivre pour choisir votre SCPI. Sachez tout d’abord qu’il existe différents types de SCPI :

  • Les SCPI de commerces
  • Les SCPI de bureaux
  • Les SCPI diversifiées
  • Les SCPI spécialisées

Il vous faudra donc choisir tout d’abord quel type de SCPI correspond à votre besoin.

L’investissement dans une SCPI plutôt que de manière traditionnelle

Mais pourquoi ne pas rester dans l’investissement immobilier plus traditionnel ? Il faut savoir que l’investissement immobilier comporte beaucoup d’inconvénients :

  • Il faut une bonne localisation
  • L’actif doit être en bon état
  • Prenez garde à la carence locative

La SCPI permet de remédier à tout ça. En effet, elle a spécifiquement été mise en place afin d’éviter ce genre de problèmes, et donc de se sentir en sécurité. Investir en SCPI présente donc moins de risques que beaucoup d’autres types d’investissement. De plus, les montants d’investissement des SCPI sont très bas, et donc très facilement accessible, ce qui est un véritable atout lorsque vous souhaitez vous tourner vers l’investissement sans posséder un énorme budget. Alors n’hésitez pas à vous lancer dans l’investissement immobilier, maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires.